Déclaration du SNRT CGT aux assises du CI ORTF de Val Louron (12/05/2005)

dimanche 15 mai 2005
popularité : 86%

Assises du CI ORTF à Val Louron, le 12 mai 2005

En préalable, les élus de la CGT rendent hommage au personnel du CI ORTF qui a fait et qui continue à faire fonctionner cette institution dans des conditions difficiles et un climat de travail dégradé.

Nous remercions également chaleureusement le personnel de Val Louron pour la qualité de son accueil et pour son remarquable professionnalisme.

Résolution du SNRT-CGT à l’issue de ces assises

La solidarité et la mutualisation sont des principes inaliénables, principes à renforcer compte tenu des attaques de l’économie libérale et de l’argent roi. Dans le cadre de cette orientation, les Assises du CI 2005 auraient du permettre l’élaboration d’un projet vrai du bureau. Il aurait pu nous être soumis afin de fixer le cas des quatre années à venir et de consolider l’institution non seulement dans les entreprises adhérentes mais aussi pour l’ensemble des entreprises de l’audiovisuel public. Nous tenons à rappeler ici solennellement et à la veille d’échéance européenne majeur qu’il ne peut y avoir de solidarité et de mutualisation durables sans un service public fort. Le CI ORTF doit militer pour le regroupement de l’ensemble du secteur public audiovisuel dans le cadre de la solidarité du groupe public afin d’offrir et d’installer les activités du CI pour tout, permanents, non permanents et retraités.

  • Face à la dégradation de la situation sociale dans le secteur en matière de financement, lié à la non augmentation des salaires, à la diminution du nombre d’entreprises adhérentes, à la baisse de leurs effectifs,
  • Face à l’augmentation normale des charges fixes liées aux structures et au patrimoine,
  • Face à la demande légitime des salariés à bénéficier des "activités sociales" sous toutes les formes.

La politique d’immobilisme du bureau pourrait conduire à la disparition pure et simple du CI ORTF dans le droit fil de la politique de désengagement social de la Tutelle et par voie de conséquence des employeurs.

La CGT a proposé dans sa déclaration politique initiale de mettre en place dès maintenant l’ouverture et les partenariats avec des organismes sociaux d’un niveau national qui ont fait la preuve de leur capacité en matière de gestion de patrimoine social. A cet effet, elle demande que des contacts soient repris dès la réunion plénière extraordinaire de juin avec l’ANCAV pour construire les partenariats nécessaires à la survie du CI ORTF, à une offre amplifiée et à une stabilité des tarifs (nombre de bénéficiaires, nombre de structures famille). Une telle politique ne peut être menée que dans un climat de confiance restaurée et de mobilisation de l’ensemble du CI. Or les débats ont démontré que ce climat de confiance n’existe plus avec l’équipe dirigeante actuelle. Tant du point de vue des élus CGT que du point de vue des personnels, ce climat de confiance ne pourra plus être restauré. Pourtant le bureau est resté sourd à la demande motivée du SNRT-CGT de mettre fin à son mandat à l’issue de ces Assises. Sur la base de sa représentativité, la CGT souhaite prendre la place qui lui revient dans un esprit de rassemblement et d’ouverture pour que le CI retrouve la sérénité et joue le rôle déterminant qui doit être le sien dans le développement de la politique sociale dans l’ensemble de l’audiovisuel public.

Val Louron, le 12 mai 2005


Agenda

<<

2017

 

<<

Juillet

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois