Compte rendu négociations du 8 juin 2 005

mercredi 8 juin 2005
popularité : 12%

COMPTE-RENDU DE LA 2EME REUNION DE NEGOCIATIONS SYNDICALES SUR L’ACCORD PARL le 8 JUIN 2005

La question posée par la DRH à l’issue de la réunion du 2 juin, était : « Est-ce que la description du métier doit être réaffirmée ou au contraire, les nouvelles tâches doivent-elles être comprises dans un avenant ? » Rappelons que ces nouvelles tâches, listées par la direction, sont la gestion et/ou la fabrication des conduites, le transfert et/ou la récupération d’éléments sonores, la planification des pubs, la gestion des partenariats, la gestion des cadeaux et la gestion de la boite aux lettres mail de la radio. L’intersyndicale répond aujourd’hui : « OUI, la description du métier doit être réaffirmée telle qu’elle est énoncée dans l’accord PARL de 1999, qui garantit intégralement le contenu de l’antenne. NON, les nouvelles tâches ne doivent pas être comprises dans un avenant car elles n’incombent pas aux PARL et résultent d’une dérive de l’organisation du travail. » Didier Tourancheau interrompt la séance. A la reprise, la DRH affirme entendre notre réponse mais, afin de pallier les multiples situations existant actuellement dans les radios, Didier Tourancheau revient à la charge en proposant de se mettre d’accord sur un pourcentage maximum d’activités annexes pouvant être effectuées par des PARL. Une suspension de séance est demandée par les syndicats. A la reprise, l’intersyndicale déclare : « Les organisations syndicales (CGT, CFTC, CFDT, SNFORT, SUD, CGC) refusent de négocier la déqualification du métier de PARL. Etre PARL, c’est être à 100% PARL. Les organisations syndicales réaffirment leur attachement au métier tel que défini dans l’accord de mars 1999. Les tâches annexes au métier, exercées par certains PARL, correspondent soit à des métiers permanents existants à Radio France, soit à de nouveaux métiers à négocier. En conséquence les organisations syndicales estiment que le point « métier » de la négociation est arrivé à son terme. » Etre 100% PARL, c’est exercer les activités définies dans l’accord quel que soit le temps de travail (temps partiel ou temps plein).

Didier Tourancheau est d’accord avec cette position de principe, mais il estime qu’elle ne doit pas empêcher les PARL qui l’acceptent de réaliser ces tâches annexes. La DRH a souligné par ailleurs qu’il y avait dans le listing établi précédemment une tâche qui est prévue dans l’accord : le transfert et/ou la récupération d’éléments sonores via le système Kabol. Il s’agit d’une tâche relevant d’un transfert de technologie... On fait la même chose qu’avant, mais avec de nouveaux outils. Didier Tourancheau affirme ne pas vouloir dénaturer le statut, ni le métier de PARL... La direction prend acte des positions de l’intersyndicale, en précisant que les tâches qui ne relèvent pas des activités du PARL doivent être très minoritaires, incluses dans le temps de travail du PARL et en accord avec celui-ci. Nous rappelons donc qu’un PARL n’est en aucun cas obligé d’accepter d’exercer des activités extérieures à l’annexe 1 de l’accord PARL.

La prochaine réunion de négociations concernera les perspectives et évolution de carrière, le 17 juin 2005 à 9h30.

Ces questions concernent tous les PARL et la CGT attend vos suggestions au plus vite. Vos contributions seront les bienvenues.

A Paris le 8 juin 2005.


Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois