Avis du CE pidf sur le déménagement de France Inter et ses conséquences (22/06/2004)

lundi 28 juin 2004
popularité : 7%

Dès que la Direction de Radio France a annoncé sa décision de considérer comme une chance pour France Inter son déménagement dans une « maison » qui lui serait dédiée les élu(e)s du CE PIDF n’ont cessé de s’interroger sur l’avenir de cette chaîne, des personnels qui y collaborent et de ses liens avec Radio France. L’opportunité offerte par l’injonction de la Préfecture de Police de devoir « sortir » le temps de la remise aux normes de la Tour, la Petite Couronne et la Radiale un nombre de salarié(e)s correspondant approximativement à ceux logés dans ces espaces est « miraculeusement » apparue pour apporter une solution à la recherche « d’une Maison d’Inter ». A partir de là la Direction de Radio France et celle d’Inter n’ont eu de cesse que d’essayer de convaincre les personnels et leurs représentants de l’absolue nécessité de profiter de cette opportunité qui permettrait enfin de numériser Inter dans de bonnes conditions et d’offrir aux salariés des conditions de travail nettement améliorées. Le nouveau Président et le nouveau directeur de la chaîne parlent aujourd’hui d’une radio moderne, à qui les lieux donneraient une identité, une radio qui rendrait les salariés si exigeants qu’ils ne souhaiteraient plus jamais réintégrer les locaux de la Maison de Radio France. « Il ne faut pas s’attacher aux murs » nous dit-on aujourd’hui. Pour les personnels et leurs représentants, il ne s’agit pas seulement de « murs » et de conditions de travail, il s’agit aussi de métiers, de contenu d’antenne et d’emploi. Il s’agit aussi d’une société d’audiovisuel unique, la plus grande entreprise culturelle de France dont toutes les chaînes sont indissociables et en font l’identité.

Les élu(e)s considèrent que le déménagement de France Inter aura de nombreuses conséquences pour les personnels qui y collaborent mais aussi pour d’autres situés à la Maison de Radio France.

Les élu(e)s du CHSCT dans leur avis indiquent clairement des modifications importantes de l’organisation du travail du fait de la perte de surface et de l’exiguïté des nouveaux locaux.

Les réponses de la direction au CE PIDF ont conforté nos inquiétudes sur toutes les conséquences induites par l’installation d’Inter sur l’emploi, les métiers, les organisations du travail voire l’organisation du temps de travail. Le déménagement tel qu’il est conçu sans prise en compte des liens fonctionnels provoquera inévitablement une fracture qui remettra en cause le retour de France Inter au sein de la maison de Radio France. Cette fracture est d’ores et déjà entérinée par un projet de badges coercitif.

En conséquence les élu(e)s du CE PIDF donnent un avis défavorable au déménagement de France Inter.

Vote sur l’avis : 21 votants 21 Pour


Agenda

<<

2017

 

<<

Juin

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois