Pourquoi la CGT ne participe pas aux 3 réunions du groupe de travail sur « la modernisation des moyens de production »

mercredi 24 juin 2015
popularité : 34%

Nous avions expliqué dans notre déclaration du 27 mai, lors de la première réunion de ce « groupe de travail » que ces 3 réunions associant les organisations syndicales avec pour objectifs de déterminer « les enjeux de la production radiophonique à horizon 2020 pour maintenir la diversité et la qualité de l’offre éditoriale de Radio France et répondre aux nouveaux besoins dans un contexte budgétaire contraint » (document du 26 mai envoyé par la direction et base de la discussion de ce groupe de travail) afin d’intégrer ses conclusions dans le COM ne représentaient en aucun cas une réponse aux revendications des salarié-es tout au long de la grève !

Tout au contraire, nous avons considéré que ce groupe organisé et contrôlé uniquement par la direction (rappelons qu’il s’agit d’un groupe de travail et non de réunions de négociations) représentait une opération visant à piéger les organisations syndicales dans un projet de réorganisation du travail pour permettre la réduction des moyens et des effectifs prévus par le plan stratégique de Mathieu Gallet et son plan de suppression d’emplois. Opération d’autant plus scandaleuse qu’elle s’inscrit toujours dans la continuité de l’audit Bearing Point (que nous avons combattu tout au long des 28 jours de grève) puisque les thèmes qu’il est prévu d’aborder sont absolument identiques aux chantiers prévus dans le cadre de la mise en oeuvre de cet audit !

C’est ainsi que la CGT a d’ores et déjà refusé de participer aux deux premières des trois réunions de ce groupe de travail.

Nos craintes sont totalement confirmées par le compte rendu de ces deux premières réunions fait par la direction. Extraits du compte rendu :

  • « Enjeux de la modernisation des modes de production :

Etre à même, dans un contexte budgétaire contraint, par un travail de réflexion et d’échanges minutieux et loyal, de dégager des propositions de rationalisation et de modernisation des modes de production... »

  • « Objectifs du groupe de travail pendant la médiation :

Echanger avec les organisations syndicales sur les enjeux de la production radiophonique à horizon 2020 pour maintenir la diversité et la qualité de l’offre éditoriale de Radio France et répondre aux nouveaux besoins (nouveaux usages, numérique, grandes salles, son haute qualité…) dans un contexte budgétaire contraint …. »

  • Méthode de travail :

Identification de thèmes à compléter :
- Processus de production (ex « base de référence »)
- Compétences
- Gestion de la production (ex « gouvernance »)
- Documentation
- Organisation de la direction de la production (ex « direction transverse ») + locaux de production, etc.

Les objectifs de la direction après ces deux réunions restent donc inchangés : il s’agit bien d’inscrire les discussions de ces groupes de travail dans le projet de réduction des moyens et des effectifs et elles sont toujours basées sur les chantiers découlant de l’audit Bearing Point !

On ne peut pas avoir fait 28 jours de grève contre le plan de suppression d’emplois pour finalement accepter de siéger dans un groupe de travail dont l’objectif clairement affiché est d’organiser le travail avec moins de salarié-es, moins de moyens et des activités nouvelles !

La CGT Radio France ne sera pas la caution de ce plan de suppression d’emplois dans les métiers de la production que la direction souhaite inscrire dans le prochain COM.

La CGT Radio France n’accepte pas que la réforme des modes de production soit réfléchie dans l’objectif de réduire les emplois dans ce secteur.

Il n’est pas temps d’aménager le plan de suppression d’emplois, il faut le combattre !

Paris, le 23 Juin 2015


Documents joints

Le tract
Le tract

Agenda

<<

2017

 

<<

Juin

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois