France Bleu, France 3 : Une fusion qui n’ose pas dire son nom !

lundi 13 février 2023
par  David Sadoun
popularité : 4%

C’est une fois encore dans la presse que nous découvrons le projet de notre Présidente et celle de France Télévisions, à savoir un nouveau rapprochement de taille entre France 3 et France Bleu : éditorial, stratégique et même immobilier ! Un rapprochement d’une telle ampleur qui s’apparente de fait à une fusion voire à une absorption !

Cette méthode sur la forme devient insupportable et prouve le mépris de ces directions envers les salarié-es. Il existe des instances représentatives du personnel dans ces deux entreprises… devant lesquelles les deux PDGères n’ont jamais clairement évoqué ce projet !

Pire : Sibyle Veil, lors de la présentation de son projet auprès de l’ARCOM en vue du renouvellement de son mandat en tant que Présidente de Radio France, jurait qu’elle ne voulait absolument d’aucune fusion entre nos 2 entreprises ! Mais à travers ce projet de fusion qui n’ose dire son nom, c’est un tiers des personnels de Radio France qui serait concerné !

Systématisation de la verticalité des décisions, perte incessante de proximité, aucun projet d’ambition n’est proposé au réseau France Bleu. La seule perspective serait donc cette fusion avec France 3 ?

Dans le document qui détaille la feuille de route des deux présidentes, il est très officiellement question de polyvalence des salarié-es, de regroupement géographique, de mutualisation de moyens etc... Sans être devins, nous pouvons aisément imaginer les conséquences sur les emplois, les moyens, les restructurations.

Le but serait donc de regrouper les forces pour faire des programmes communs, proposer des "offres d’informations, culturelles et sportives" communes ou complémentaires, avec "une marque unique" mais France 3 a deux fois moins de stations que France Bleu (24 vs. 44). Que deviendraient les locales de Radio France victimes de cette équation ? Où seraient elles hébergées ? Quelles activités exerceraient les personnels des 2 entreprises les uns par rapport aux autres ? Quels programmes seraient diffusés ?

Les personnels de France Bleu ne doivent pas être dupes ! C’est la radio qui pâtira de ce plan stratégique unique et commun aux deux entreprises. Pas de montée en compétence accompagnée de reconnaissance salariale mais en revanche une polyvalence sur le mode bien connu du "tous contributeurs"… sans reconnaissance ! Et à tout faire en même temps, on le sait bien, on fait tout mal.

La CGT dénonce autant la forme que le fond de ces annonces des Présidentes de Radio France et de France Télévisions, et demande à Sibyle Veil de clarifier la situation auprès des personnels de France Bleu. C’est le minimum de respect qu’elle leur doit. Faut-il rappeler encore une fois le mal être dans les locales, entre charges de travail excessives et perte de sens ? Pensez-vous vraiment, Madame la Présidente, que cette réponse soit à la hauteur des attentes des salarié-es ?

Paris, le 13 février 2023


Documents joints

Tract - France Bleu, France 3 : Une fusion (...)

Agenda

Array

<<

2024

 

<<

Mai

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
293012345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois